Psychothérapie - Psychanalyse

Groupes d'analyses de pratique Val de Marne

Retour
GROUPE ANALYSE DE PRATIQUE

Groupes d'analyses de pratique Val de Marne

Groupes de paroles et
d’analyse de pratiques
 
 

 

Caractéristiques globales de ces groupes :

  1. Ils concernent notamment des professionnels qui exercent des métiers ou des fonctions comportant des dimensions relationnelles importantes dans des domaines diversifiés (santé mentale, communication, soins, entreprises...).
  2. Ils induisent un dispositif dans lequel les membres sont invités à s'impliquer dans l'analyse, c'est-à-dire à travailler à la co-construction du sens de leurs pratiques et/ou à l'amélioration des techniques professionnelles.
  3. Ils conduisent à une élaboration en situation interindividuelle, le plus souvent groupale. L'avantage du dispositif « groupe » est qu'une difficulté vécue par l'un, pourra être vécu par le collègue dans le futur. Ainsi, chacun en ressort grandissant. De même, si l'un des membres a déjà vécu la difficulté exposée, il peut présenter la manière dont lui-même a fait face à la situation.
     
     

 


Visées :
Les visées sont nombreuses et toujours spécifiques au vécu du groupe : renforcer les compétences, faciliter l'élucidation des contraintes et enjeux spécifiques de leur univers professionnel, développer des capacités de compréhension et d'ajustement à autrui, faciliter les relations d'équipes etc.


De manière générale, ces échanges sont précieux et nécessaires pour pouvoir avancer dans sa pratique. Les supervisions aident à pouvoir se remettre en question et à développer une observation critique et distanciée. En outre, elles permettent de penser sa pratique professionnelle ensemble, d'où la richesse du dispositif groupal. L'analyse fait ainsi naître des réflexions tout en responsabilisant le professionnel face à d'inévitables prises de position tant conceptuelles que pratiques.

A savoir que ces groupes de réflexion ne visent pas à trouver une vérité. Il n'y a en effet pas de réponse fixe et rigide face à une difficulté. Il arrive que la question reste ouverte pour certains, qu'elle demande un temps de maturation, qu'elle suppose que l’on puisse continuer à problématiser.


Ce dispositif permet donc au groupe de se reformer dans une perspective de travail renouvelée.

 


 
Thèmes :
Les thèmes évoqués sont pluriels, en fonction des difficultés de chacun. Un sujet peut prendre la parole sur une situation dont il a été témoin ou acteur et qui lui est problématique ou qui lui pose question. Il peut aussi intervenir sur une difficulté de travail avec un collègue etc. Il n'y a pas de restriction de thèmes tant que ceux-ci relèvent d'une situation professionnelle. Il faut toujours être vigilant à ne pas trop inclure des choses qui relèveraient de l'intimité de la vie de celui qui expose le problème. C'est au superviseur de veiller à ce que le cadre subsiste.


Ce cadre sous-tend également et au maximum la libre circulation de la parole, ce qui suppose l'écoute respectueuse de chacun ainsi que le non-jugement. Le cadre doit ainsi être sécurisant, ce qui est aussi garanti par la confidentialité des échanges. Chacun doit savoir que ce qu'il dit ne sera pas utilisé ailleurs. En outre, les personnes doivent se respecter dans ce qu'elles sont et dans ce qu'elles disent. Ainsi, le superviseur veille à ce que chaque participant puisse s'exprimer dans un climat bienveillant, visant ainsi à diminuer au maximum l'inhibition possible des participants.
 

 


Déroulement et fréquence :
Le déroulement des groupes suppose trois temps : Exposition – exploration – interprétation.


La fréquence des groupes sera à penser ensemble en fonction du lieu où ceux-ci auront cours.


 

 

Pour plus d'informations, contactez-nous.

Contactez-moi