Psychothérapie - Psychanalyse

Suivre une psychothérapie à Saint-Maurice 94410

Retour
psychothérapie saint maurice

Suivre une psychothérapie à Saint-Maurice 94410

 Cabinet de psychothérapie et de psychanalyse proche Saint-Maurice 

 

 

 

Faire une psychothérapie : pour qui ?

Tant qu'il existe une souffrance et un désir de s'en sortir, toute personne peut bénéficier d'une psychothérapie, quel que soit son sexe ou son âge.

La psychothérapie peut par la suite laisser place à une psychanalyse, en fonction du désir du patient. La psychanalyse permettra alors de faire un travail en profondeur et de parvenir à une transformation de soi.

 

Quel que soit le motif qui pousse à contacter un psychothérapeute, le travail se réalise toujours car il existe un mal-être dont le patient a choisi de venir parler pour mieux vivre. La psychothérapie permet de mieux se comprendre. Ce cheminement apporte un savoir sur soi-même qui permet de faire tomber le symptôme, de retrouver un équilibre, et de vivre dans un rapport apaisé à autrui et à soi-même.

 

 

 

Quel est le cadre d'une psychothérapie et d'une psychanalyse ? 

 

Le cadre de la psychothérapie peut varier en fonction de l'âge du patient : psychothérapie pour adulte, psychothérapie pour enfant, psychothérapie pour adolescent.

 

Pour qu'une psychothérapie ou qu'une psychanalyse soit menée à terme, il convient de respecter un certain nombre de règles qui construisent le cadre de la cure.

 

Il est demandé au patient de respecter la règle fondamentale : l'association libre. Celle-ci suppose que le patient fasse l'effort de dire tout ce qui lui traverse l'esprit sans censurer telle ou telle pensée qu'il pourra juger honteuse, inadaptée, inutile... Le patient est invité à dire ses pensées comme elles viennent, sans chercher à faire des belles phrses ou à maitriser ce qu'il veut dire. Cette règle demande un certain lâche prise qui permet une liberté de parole sans jugements. Le patient ne doit pas chercher à ménager son psychothérapeute, celui-ci est formé pour écouter. Il est présent pour entendre tout ce qui peut vous traverser l'esprit afin de conduire au mieux la cure. Par ailleurs, le psychanalyste a lui-même suivi une psychanalyse, il est donc familier des pensées intimes et secrètes qu'il est possible d'avoir. Son écoute est neutre et se fait sans jugement.

 

 

Quelle est la différence entre patient et psychanalysant ?

 

Le patient est installé sur un fauteuil en face du psychothérapeute-psychanalyste. Lorsque le patient devient psychanalysant et entre en psychanalyse, il s'installe alors sur un divan. Le psychanalyste se trouve ainsi derrière lui, sur le même fauteuil qu'auparavant. La position allongée sur le divan permet au corps de se détendre ce qui facilite les libres associations. De plus, le fait que le psychanalysant (patient en psychanalyse) ne voit plus le psychanalyse, favorise également la libre association. En effet, le psychanalysant prend moins en compte la présence du psychanalyste, le discours est moins adressé à l'autre. Par ailleurs, le fait de ne plus voir le psychanalyste empêche au psychanalysant de chercher à lire sur le visage du professionnel ce qu'il pense, ses réactions etc.

L'entrée en psychanalyse ne vient pas par hasard. Le psychothérapeute-psychanalyste propose le divan à un moment particulier de la psychothérapie, guidé par les paroles du patient.

 

 

Quelle est la position du psychanalyste ?

Le psychothérapeute psychanalyste doit garder une neutralité au cours de la cure. Ses opinitions politiques, religieuses, ses valeurs morales doivent rester de côté. Le psychothérapeute-psychanalyste aide le patient à trouver ses propres réponses et sa vérité. Il est formé à conduire la cure à bon port.

Par ailleurs, le clinicien est soumis au secret professionnel. Il n'a en aucun cas le droit de dévoiler ce qui est dit en séance. S'il peut prendre des notes, celles-ci ont pour but de travailler et restent à usage personnel.

Le psychothérapeute-psychanalyste s'engage également à veiller à ce que le cadre de la cure soit respecté, afin de ne pas laisser les résistances et les symptômes du patient prendre le dessus.

 

 

Contactez-moi